Couverture Mémoire en éveil, archives en création
  • Couverture Mémoire en éveil, archives en création
  • Mémoire en éveil, Archives en création
  • Mémoire en éveil, Archives en création
  • Mémoire en éveil, Archives en création
  • Mémoire en éveil, Archives en création
  • Mémoire en éveil, Archives en création
  • Mémoire en éveil, Archives en création
  • Mémoire en éveil, Archives en création
  • Mémoire en éveil, Archives en création

Mémoire en éveil, Archives en création

23,00 €
TTC

Débordant leur seul statut documentaire, les archives peuvent parfois révéler une vitalité nouvelle et s’envisager comme support de création. Quelle est leur capacité à documenter et à éclairer une œuvre, voire à faire œuvre derechef ?

Quantité

Aux alentours de l’œuvre achevée, il y a aussi des brouillons, des ébauches, des notes, des repérages, des chutes, autant de traces que les archives préservent. Rassemblées, conservées, interrogées, ces traces dessinent un champ archéologique inédit à explorer, qui peut aussi solliciter l’invention. Débordant leur seul statut documentaire, les archives peuvent parfois révéler une puissance nouvelle : les notes engendrent un spectacle, les photographies font naître un texte, les croquis s’animent. Cette vitalité potentielle des archives en fait une part active de la mémoire qui peut aussi s’envisager comme enjeu de création, particulièrement dans les arts du spectacle. Il devient alors pertinent de s’interroger sur le pouvoir des archives, sur leur énergie propre, sur leur capacité à documenter et à éclairer une œuvre, et parfois aussi à faire œuvre derechef.

Actes du colloque des 13, 14 et 15 mars 2003 organisé par l’IMEC (Institut mémoires de l’édition contemporaine) et le CReDAS (Centre de Recherche et de Documentation des Arts du Spectacle).

 

Table des matières

Avant-propos, par G.-D. Farcy

Penser l’archive

La scène peut-elle être un lieu de mémoire ? par D. Plassard
L’oubli et « la forme de l’absence », par G. Banu
Sociologie de la mémoire artistique : l’archive comme objet spectaculaire, par J.-M. Leveratto
De Trotski à Blanche Neige : une archéologie du frivole, par Y. Butel

Recycler l’Histoire
Jean-Luc Godard et ses Histoire(s) du cinéma, par R. Prédal
La mise en scène de l’archive filmique comme preuve : Le criminel d’Orson Welles (The Stranger, USA, 1946), par C. Delage
Le procès Eichmann : archive, numérisation, fiction. à propos du film de Rony Brauman et Eyal Sivan : Un Spécialiste, portrait d’un criminel moderne (1999), par A. Kleinberger
Du film « Zapruder » à Snake Eyes de Brian de Palma, par P. Couté
La « caméra analytique » de Yervant Gianikian et Angela Ricci Lucchi : un processus de réappropriation, par A. Fiant

L’archive à l’œuvre
Maurice Farina : le mime pour mémoire, par C. Gauthier
Archives Renoir et « Méthode Renoir », par O. Curchod
Artavazd Péléchian : l’Arménie réanimée, par C. Pique

La mémoire vive
La Constellation du Dragon dans Une histoire de vent de Joris Ivens et Marceline Loridan, 1988, par R.-M. Godier
Les installations d’Atom Egoyan, par G.-D. Farcy
De Jouvet à Lassalle : le même ou l’autre, par B. Prost
Jean-Daniel Pollet : l’image-archive, par C. Neyrat

Postface, par V. Amiel

Notices bibliographiques des contributeurs

Index

12 Produits

Fiche technique

6. Format
15 x 21 cm
1. Titre
Mémoire en éveil, Archives en création
2. Sous-titre
Le point de vue du théatre et du cinéma
3. Auteur(s)
Ouvrage collectif, coordonné par Gérard-Denis Farcy et Vincent Amiel
6. Nbr de page
224 pages
7. Date de Parution
Juin 2006
8. ISBN
978-2-912877-51-2
4. Domaine(s)
Théâtre, cinéma
5. Genre
Actes du colloque