Liste des produits de la marque Les auteurs de "La Littérature théâtrale"

Ouvrage collectif dirigé par Matthieu Mével
Professeure de Lettres, membre du groupe de recherche Polart — poétique et politique de l’art, Isabelle Babin,
termine une thèse sur l’activité de la parole dans l’œuvre de Valère Novarina. Elle a publié plusieurs articles sur
cet auteur (dans Silène, ­Coulisses, L’Annuaire théâtral, Théâtre/Public). Elle s’intéresse particulièrement
à la théorie de la littérature, aux rapports entre langage et théâtre et à la théorie de la traduction.

Franck Bauchard : directeur de La Panacée, art & culture contemporaine, depuis mai 2011. Ancien directeur
artistique de la Chartreuse (2007-2011), il écrit sur le théâtre, la scène, le numérique dans des revues, ouvrages
et catalogues en France et à l’étranger. Il a fait de nombreuses conférences en France et à l’étranger (Japon,
Brésil, Taïwan, Canada, États Unis, Liban, Italie…) et enseigné à l’université (Avignon, Dijon, Nanterre…) ainsi que
dans des écoles supérieures de théâtre (Paolo Grassi de Milan, La Manufacture de Lausanne…) et des écoles d’art.
Entre 1998 et 2006, il a été inspecteur pour le théâtre puis à partir de 2004 coordonnateur de la politique
nationale de théâtre et conseiller du directeur de la Direction de la musique de la danse du théâtre et des
spectacles au ministère de la Culture.

Titulaire d’une maîtrise de lettres classiques et d’une licence en histoire de l’art, Tatiana Burtin est docteure
en Littérature comparée de l’université de Paris Ouest Nanterre La Défense et de l’université de Montréal.
Elle enseigne actuellement le français et la littérature au cégep et à l’université, et met en scène pièces du
répertoire et créations au sein de plusieurs compagnies de théâtre amateur.

Jean-Frédéric Chevallier est philosophe et metteur en scène. En France, en 1992, il fonde Feu Faux Lait,
un collectif d’artistes avec lequel il met en scène douze spectacles mêlant théâtre, danse, performance, musique
et vidéo. En 2002, au Mexique, il enseigne à l’Université Nationale, dirige le Centre de recherche sur le Geste
théâtral contemporain et fonde le groupe Proyecto 3 avec qui il présente huit dispositifs scéniques, pour la plupart
dans des espaces non « théâtraux ». En 2010, il crée avec Sukla Bar et des familles d’un village tribal de l’Inde
une plate-forme, Trimukhi Platform, dédiée à la création artistique, la recherche théorique et l’action sociale. Il a
réalisé trois films-essais. Il publie dans des revues spécialisées en France, Belgique, Italie, Canada, Mexique,
Colombie, Cuba, Inde. Son texte « Le théâtre aujourd’hui : une typologie possible » a reçu le prix international
de l’essai théâtral 2011 Paso de Gato – Artez (Mexique – Espagne).

Joseph Danan est professeur à l’Institut d’études théâtrales (Paris III — Sorbonne ­Nouvelle). Auteur dramatique,
ses pièces sont publiées chez Actes Sud — Papiers, notamment dans la collection « Heyoka Jeunesse », mais aussi
chez Lansman et à Théâtre Ouvert. Il a également publié chez Actes Sud — Papiers Qu’est-ce que la dramaturgie ?
(2010) ; L’Atelier d’écriture théâtrale, en collaboration avec Jean-Pierre ­Sarrazac (2012) ; Entre théâtre et
performance : la question du texte
(2013).

Cyrielle Dodet rédige une thèse de doctorat sur le « poème théâtral » dans le théâtre contemporain européen et
nord-américain. Elle travaille en cotutelle entre l’université de Montréal et Paris III-Sorbonne nouvelle. Ancienne
élève de l’E.N.S. de Lyon, agrégée de Lettres modernes, elle donne des cours à l’Institut d’études théâtrales de
Paris III. Elle a contribué à Lectures de Lagarce, (PUR, 2011) et collabore à la revue théâtrale JEU.

Après des études d’architecture, Alexis Forestier fonde les endimanchés en 1985 puis la compagnie les
endimanchés en 1993. Metteur en scène, constructeur et musicien, il a mis en scène des textes de Hugo Ball,
Henri Michaux, René char, Francis Ponge, Maurice Blanchot, Franz Kafka, Bertolt Brecht, Georg Büchner, Gertrud
Stein, Daniil Harms, Dante, Fernand Deligny, E. E. Cummings, etc. Une complicité avec André Robillard le conduit
à créé deux pièces en compagnie de l’artiste. Il a monté l’Opéra de quat’sous à la Clinique de la Borde en 2005.

Jean-Pierre Han : journaliste et critique dramatique. A créé et dirige la revue Frictions, théâtres-écritures.
Rédacteur en chef des Lettres françaises. Collaboration à de nombreuses publications tant françaises qu’étrangères.
A été maître de conférence associé à l’Institut d’études théâtrales de Paris III-Sorbonne nouvelle et chargé de
cours à Nanterre Paris X et Évry. Ancien président du Syndicat professionnel de théâtre, musique, danse.
Vice-président de l’Association internationale de critique théâtrale (A.I.C.T.), directeur des stages pour jeunes
critiques. Derniers livres parus : Derniers feux (Éd. Lansman), prix du meilleur livre sur le théâtre 2009.
Pour une formation à la mise en scène, manifeste, avec R. Cantarella, Éd. Théâtres-Écritures, 2012.

Sylvie Leleu-Merviel est professeur en Sciences de l’information et de la ­communication à l’université de
Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis, où elle dirige l’école DREAM (Développement, recherche, enseignement
en audiovisuel et médias numériques) et le laboratoire DeVisu (Design visuel et urbain). Ses travaux portent sur
l’ingénierie du document, l’intelligence informationnelle et le « faire-sens » humain, avec deux terrains applicatifs :
les nouvelles écritures, notamment audiovisuelles et en médias numériques et le concept d’information en
contexte de décision pour l’action. Elle a à son actif plus de 120 publications au total dont 7 ouvrages (1 personnel
et 6 coordonnés), 26 chapitres d’ouvrages scientifiques, 30 articles indexés dans des bases internationales,
24 conférences internationales avec actes non répertoriés, 28 conférences invitées dont 11 internationales.

Arnaud Maïsetti est auteur : il a publié Où que je sois encore… (éd. du Seuil, 2008) et La Mancha (éd. La Nuit
Mytride, 2009). Il participe aux travaux de publie.net, la coopérative d’auteurs pour l’édition de textes
contemporains sur Internet. Il a écrit plusieurs textes pour publie.net — un essai Seul comme on ne peut pas
le dire, Koltès
(2008) des récits Anticipations (2009, rééd. 2013), et Affrontements (2012). Depuis juillet 2009,
il y co-dirige la collection Arts & Portfolio. Agrégé de lettres modernes, il vient de soutenir une thèse sur l’œuvre
de Bernard-Marie Koltès à l’université Paris-VII, où il enseigne en tant qu’ATER. Présent sur internet depuis 2006,
il tient ses Carnets en ligne depuis janvier 2009.

Laurent Mauvignier est né à Tours en 1967. Il est diplômé des Beaux-Arts en Arts ­Plastiques. Il est l’auteur de
six romans (Loin d’eux, 1999, Apprendre à finir, 2000, Ceux d’à côté, 2002, Seuls, 2004, Dans la foule, 2006 et
Des Hommes, 2009), d’un récit (Ce que j’appelle oubli, 2011), d’un dialogue (Le Lien, 2005) et d’une pièce de
théâtre (Tout mon amour, 2012), tous publiés aux Éditions de Minuit. Sa pièce, Tout mon amour, a été jouée
au Théâtre national de la Colline, en 2012.

Matthieu Mével est écrivain (théâtre, poésie) et metteur en scène. Depuis 1998, il a écrit et mis en scène des
spectacles à Nanterre, Francfort sur l’Oder, Copenhague, Bruxelles, Rome, Toronto, Dieppe, Mexico et Paris.
Il a publié un texte théâtral, Échantillons de l’homme de moins (Publie.net, L’Entretemps), qui a fait partie du
palmarès du Centre national du théâtre en 2010 (Aide à la création de textes dramatiques) et un texte poétique,
Mon beau brouillage (Argol éditions). Il dirige la collection « Matériau » dédiée aux textes théâtraux contemporains
pour les éditions L’Entretemps. Il a collaboré, en les traduisant, avec Romeo Castellucci en 2008 (­Purgatorio
d’après Dante) et Patrice Chéreau en 2010 (La Douleur d’après Duras). Il vit à Rome.

Lydie Parisse est écrivain dramatique, metteur en scène et universitaire. Dans ses ­créations pour la compagnie
Théâtre au Présent, elle travaille sur le hors-scène, les processus interactifs et déambulatoires, les laboratoires
de l’écriture. Textes dramatiques publiés (ou en cours) : L’Encercleur (Entretemps 2009), La Matrice I. Le temps
des musons
(Domens 2010), Manuel de l’amour moderne (Domens 2013). Essais sur le théâtre publiés (ou en
cours) : La Parole trouée. Tardieu, Beckett, Novarina (Minard, 2008) ; Lagarce. Un théâtre entre présence et
absence
(Classiques Garnier 2013).

Pierre Piret est professeur à l’université de Louvain (Louvain-la-Neuve, Belgique), où il enseigne principalement
l’esthétique littéraire, le théâtre de langue française et la littérature francophone de Belgique. Il poursuit des
recherches dans ces domaines en s’interrogeant tout particulièrement sur la force analytique du discours littéraire
et théâtral : par quelles opérations énonciatives l’œuvre parvient-elle à analyser les malaises dans la ­civilisation et
à y répondre ?

Depuis 2011, Sophie Rieu est doctorante en Arts du spectacle à l’université Paul Valéry, Montpellier 3 ; son sujet
de recherche porte sur la beauté-limite ou la re-sublimation sur les scènes contemporaines. Dans le cadre d’un
travail sur les traces d’un sacré bataillien dans l’œuvre de Fabre, elle a précédemment participé en mai 2011 au
colloque international « Jan Fabre ou l’esthétique du paradoxe », université d’Avignon / Festival d’Avignon /
université d’Anvers, publication des actes en cours. Elle s’intéresse également aux formes traditionnelles de
théâtre japonais (nô, kabuki et bunraku).

Jean-Pierre Sarrazac est auteur dramatique et professeur émérite d’Études théâtrales aux universités de Paris 3-
Sorbonne nouvelle et de Louvain-la-Neuve. Auteur d’une vingtaine de pièces et de nombreux essais, il a obtenu,
pour l’ensemble de son œuvre, le Prix Thalie 2008 décerné par l’Association internationale des critiques de théâtre
(A.I.C.T.). Derniers ouvrages parus : L’Atelier d’écriture théâtrale, coll. « Apprendre », Éditions Actes Sud-Papiers,
2012 (co-écrit avec Joseph Danan) ; Poétique du drame moderne. De Henrik Ibsen à Bernard-Marie Koltès,
coll. « Poétique », Éditions du Seuil, 2012.

Bruno Tackels est docteur en philosophie et agrégé de philosophie. Il a enseigné ­l’esthétique à l’université de
Rennes 2, de 1996 à 2001, puis à l’école des Arts décoratifs de Strasbourg, où il anime un « atelier de
dramaturgie » pour les scénographes. Il est producteur de documentaires à France Culture, et est membre
fondateur de la revue Mouvement­. Il est directeur de collection (« Essais ») aux Solitaires intempestifs, où il a
publié une série de livres consacrés aux « écrivains de plateau » (Roméo Castellucci, le Théâtre du Radeau,
Pippo Delbono, Anatoli Vassiliev et Rodrigo Garcia). Le sixième volume, consacré à Ariane Mnouchkine et le
Théâtre du Soleil paraîtra en 2013. Auteur de quatre livres sur Walter Benjamin, Bruno Tackels a publié chez
Actes Sud en 2009 la biographie du philosophe allemand, intitulée Walter Benjamin, une vie dans les textes.

Julie Valéro est maître de conférences à l’université Stendhal-Grenoble 3. Sa thèse, qui portait sur les journaux
personnels de D.-G. Gabily, J.-L. Lagarce et J.-F. Peyret, sera publiée au printemps prochain (Le Théâtre au jour
le jour
, L’Harmattan, Paris). Ses recherches actuelles portent sur les pratiques scéniques contemporaines tournées
vers l’usage des nouvelles technologies. Elle est par ailleurs dramaturge auprès de Jean-François Peyret.

Éric Vautrin est Maître de conférences en études théâtrales à l’université de Caen Basse-Normandie, membre de
l’équipe LASLAR (EA4256, « Lettres, Langues, Arts ») et chercheur associé à l’ARIAS-C.N.R.S. Ses recherches
portent sur la représentation théâtrale contemporaine ; ses travaux récents sont au croisement de l’esthétique,
de l’histoire de l’art et de l’anthropologie, tentant de relier histoire des formes et des techniques, relation théâtrale,
pratiques de création et cadres symboliques et institutionnels.

Il y a 1 produit.

Affichage 1-1 de 1 article(s)