Newsletter

PayPal

In vivo

Anne Gonon dresse le portrait des figures du spectateur des arts de la rue du XXIe siècle, qui sont variables et très diverses selon les ressorts et les visées des artistes.

Plus de détails

  • Genre : Essai
  • Format : 15 x 21 cm
  • Pages : 208 pages


16,00 € TTC

La relation qui se noue entre artistes et spectateurs est mystérieuse. Les arts de la rue se jouent de la place du public et constituent un formidable prisme d’observation de ce temps suspendu. Conjuguant un point de vue de chercheuse, un regard de spectatrice et l’expertise d’une professionnelle de terrain, Anne Gonon analyse depuis bientôt dix ans la question du public des arts de la rue et, plus particulièrement, celle du spectateur.
Dans l’essai In vivo. Les figures du spectateur des arts de la rue, elle propose au lecteur un voyage au cœur de cette relation. Après une traversée de l’histoire dense de ce mouvement artistique né dans les années soixante-dix, au sein duquel la question du public est centrale, elle explore l’expérience de la réception, pour mieux cerner les enjeux et les paradoxes du spectateur.
Les arts de la rue s’y révèlent marqués par une esthétique de la réception, dont les bienfaits comme les dangers sont nombreux. C’est toute la complexité du rapport au spectateur qui se trouve ainsi mise en lumière. Des récits de spectacles viennent compléter l’analyse, offrant au lecteur un contrepoint subjectif et une évasion sensible.

 

Table des matières

Place au public, préface d’Emmanuel Wallon
Introduction
Première partie – De in situ à in vivo

Chapitre 1 – L’apparition du théâtre de rue (1968-1989)
En gestation
Vieux comme le monde
Une génération à l’oeuvre
Lier artistique, social et politique
Saltimbanques et animateurs culturels
L’éclosion du théâtre de rue
Irruption dans les villes
L’amorce de l’institutionnalisation

Chapitre 2 – L’âge d’or des arts de la rue (1990-1999)
Du théâtre de rue aux arts de la rue : la structuration d’un secteur
Les compagnies sur le devant de la scène
Le réseau des lieux de fabrique
Le rôle des collectivités locales
L’émergence d’une profession ; Former sans déformer
Les prémices d’une politique publique en faveur des arts de la rue
L’instauration d’une politique sectorielle au sein du ministère de la Culture
Des moyens publics qui restent limités pour la création
Une situation économique précaire
L’heure des remises en cause
Les arts de la rue décortiqués

Chapitre 3 – L’avènement des arts en espaces publics (2000-2010)
Écrire pour la rue
Entre crise, consolidation et contradictions
2003, un séisme dans le secteur culturel
Une nouvelle étape de la structuration : le Temps des arts de la rue
Des problèmes irrésolus
La FAI AR, première formation au long cours dédiée aux arts de la rue
Le grand décloisonnement
Une nouvelle génération prend sa place
« La rue » n’a pas le monopole de l’espace public
L’Europe, espace d’ouverture
Un paysage de la recherche en développement

Chapitre 4 – État des lieux
Quelques paradoxes à affronter
Sans étiquettes
Du rapport à la ville aux rapports aux lieux
De la relation au public à la question du spectateur
Deuxième partie – Spectator in fabula

Chapitre 5 – Discours et figures du public de rue
L’omniprésente question du public
Le public-population, un concept devenu mythe fondateur
Le spectateur rejeté ?
Qui sont les publics de la rue ?
Premiers éléments de connaissance sur les publics des festivals
La gratuité a de la valeur
34 % des Français de quinze ans et plus déclarent avoir vu « un spectacle de rue »
au cours des douze derniers mois
Des publics aux profils et pratiques atypiques
Le Chant des Sirènes, Mécanique Vivante
Au milieu du gué, Dries Verhoeven

Chapitre 6 – Le spectateur de rue dans tous ses états
Variations du spectateur hors les murs
Qu’est-ce qu’être spectateur ?
Trois états de spectateur en rue
Le spectateur accidentel mimé par Michel Crespin
Des spectateurs en cercles concentriques
Les paramètres de configuration de la place du spectateur
Le dispositif fait-il oeuvre ?
Le spectateur en action
Le Candide
L’Arlequin
Le Léonce
24 heures dehors, la ville une nuit entière, Ici Même (Grenoble)
Domaine public, Roger Bernat
Voyage en terre intérieure, Théâtre du Voyage Intérieur

Chapitre 7 – Enjeux et impasses du spectateur chahuté
Perturbations des postures spectatrices
Identification et immersion
Le processus de distanciation
Les arts de la rue, espace de l’entre-deux
La persistance de la frontalité
Le spectateur exposé et en mouvement
Les arts de la rue, la mise en corps des spectateurs
Les spectateurs, adeptes de l’engagement corporel
Quel sens au mouvement ?
Commandos poétiques, Les Souffleurs
Walk man 1., Théâtre de l’Arpenteur
Beaucoup de bruit pour rien, 26 000 couverts

Chapitre 8 – Entre projection et réalité,
le spectateur de l’écriture à la réception
Le spectateur au coeur de la partition
Le membre fantôme des répétitions
Une lacune à combler
Acteurs et spectateurs main dans la main
Un espace de « liberté proxémique »
Acteurs et spectateurs les yeux dans les yeux
Connivence et complicité
Arts de la rue, arts de la réception
Le temps de la représentation : décodage et décalages
Le « spect’acteur » entre utopie et illusions
La jubilation du spectateur « assistant »

Conclusion
Le public : un danger ?
L’habitant, une voie d’avenir ?
Bibliographie



  • 1. Titre : In vivo
  • 2. Sous-titre : Les figures du spectateur des arts de la rue
  • 3. Auteur(s) : Anne Gonon
  • 4. Domaine(s) : Arts et spectacles
  • 5. Genre : Essai
  • 6. Format : 15 x 21 cm
  • 6. Nbr de page : 208 pages
  • 7. Date de Parution : Mai 2011
  • 8. ISBN : 978-2-35539-126-2

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des commentaires.

14 autres produits dans la même catégorie :

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...